Imprimer

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le solaire thermique

Faisabilité technique

Quelles différences y-a-t-il entre les panneaux solaires thermiques et les panneaux solaires photovoltaïques ?

Les panneaux solaires thermiques utilisent directement la chaleur du soleil tandis que les panneaux photovoltaïques convertissent la lumière en énergie électrique. Les capteurs thermiques sont basés sur une technologie très simple offrant de bons rendements (50 %), et sont utilisés pour la production de chaleur. Les panneaux photovoltaïques sont des systèmes plus complexes et coûteux, ayant un rendement relativement faible (14 %), en revanche l’énergie qu’ils produisent est plus « noble » car elle peut être utilisée pour le fonctionnement d’appareils électriques complexes (électroménager).

Puis-je couvrir la totalité de mes besoins en eau chaude sanitaire avec un CESI (Chauffe-Eau Solaire Individuel) ?

NON ! Un CESI   nécessite toujours un appoint afin de pallier aux pics de consommations et au manque de production lors des semaines peu ensoleillées. Plus l’on cherchera à couvrir une partie importante des besoins, plus la rentabilité économique du projet sera faible, augmentant également les risques de surchauffe du système. Le bon compromis économique se situe en général aux environs de 50 % de couverture des besoins.

Puis-je chauffer ma maison avec des capteurs solaires ?

Partiellement. Il est en effet possible de couvrir une partie des besoins, jusqu’à 50 % environ. Au-delà, la rentabilité économique du projet n’est plus assurée et le risque de surchauffe du système en été peut dégrader la fiabilité / durée de vie de l’installation.

Pourquoi ne pas plutôt utiliser l’électricité solaire (panneaux photovoltaïques) pour chauffer ma maison ?

Dégrader de l’énergie électrique solaire en chaleur est une aberration économique (non rentable) ! Le rendement d’une installation solaire photovoltaïque est environ 4 fois plus faible que celle d’une installation thermique. Pour produire la moitié des besoins de chauffage d’une maison, il faudrait environ 100 m² de panneaux solaires photovoltaïques (soit 80 000 € d’investissement). Pour tout ce qui concerne le chauffage de la maison, il est largement préférable d’investir dans un système de chauffage performant (chaudière bois, chaudière condensation...) et d’ajouter des panneaux solaires THERMIQUES pour réduire les consommations de combustible.

Puis-je installer mes capteurs n’importe où ?

NON ! Dans le cas où le bâtiment est situé dans le périmètre des 500 m d’un site classé, monument historique ou secteur sauvegardé où qu’il y a covisibilité entre le monument et les panneaux, il faut contacter le Service Départemental de l’Architecture et du Patrimoine. L’Architecte des Bâtiments de France peut alors émettre un avis favorable ou défavorable pour l’installation des panneaux.

Un capteur solaire performant implique-t-il une installation performante ?

Lorsque l’on parle de capteurs plans, pas systématiquement. Pour avoir une installation performante, on raisonne à l’échelle d’un système complet. La régulation et le ballon de stockage sont des éléments essentiels dont la qualité est déterminante pour un fonctionnement optimal d’une installation. Des capteurs ultra-performants, s’ils sont associés à une régulation inadaptée ou à un ballon bas de gamme, ne permettront pas un gain de performance significatif par rapport à des capteurs standards.

Ne faut-il pas plus d’énergie pour construire un chauffe-eau solaire qu’il n’en produit sur sa durée de vie ?

NON ! L’énergie grise   (énergie qui a été nécessaire à la fabrication du système) des panneaux solaires thermiques est très faible. On estime généralement qu’un panneau met moins d’un an à produire l’énergie qui aura été nécessaire à sa fabrication.

Entretien

Faut-il nettoyer ses capteurs solaires ?

Ce n’est pas nécessaire, la pluie s’en charge !

Y a-t-il besoin d’un entretien particulier ?

NON, pas plus que tout autre système de chauffage ! Seul un entretien annuel de l’installation doit être réalisé par un professionnel afin de garantir son bon fonctionnement. Les capteurs solaires, s’ils sont inclinés, sont automatiquement nettoyés lors des averses.

Le recyclage des panneaux pose-t-il problème ?

NON ! Les panneaux solaires thermiques sont essentiellement constitués de verre, d’acier, d’aluminium et de cuivre et sont donc intégralement recyclables.

Faisabilité économique

Est-il rentable d’installer un chauffe-eau solaire ?

OUI, sous réserve que l’installation soit correctement dimensionnée, ce qui n’est pas toujours le cas. Une installation surdimensionnée aura tendance à être trop coûteuse par rapport aux économies qu’elle engendre (Voir question sur le surdimensionnement). Les temps de retour sur investissement varient de 10 à 20 ans suivant l’énergie substituée.

Quel est le coût d’une installation ?

Pour donner un ordre d’idée, le coût d’une installation complète (capteurs, ballons de stockage, régulation, raccordements électriques et hydrauliques, ... ) se situe aux environs de 1 300 €/m2 de capteur installé (TTC)
Les installations de chauffage solaire présentent des coûts au m2 légèrement plus faibles, aux alentours de 1 200 €/m2 de capteur installé (TTC)
Ces coûts tendent à diminuer pour les installations comprenant des surfaces importantes notamment pour les systèmes de chauffes-eau collectifs (1 000 €/m² pour des réalisations > 20 m²)

Ai-je droit à des aides pour réaliser mon installation ?

OUI, il existe plusieurs systèmes d’aides financières pour les particuliers : pour les connaître, cliquez ici.

Quelle est la durée de vie d’une installation solaire thermique ?

Généralement plus de 20 ans, si l’installation est correctement dimensionnée et suivie avec un entretien annuel réalisé par un professionnel.

Autre

Où voir des exemples d’installation de panneaux solaires thermique ?

Des fiches techniques de projets sont disponibles sur la carte des logements performants du Rhône. Un filtre permet de sélectionner des fiches spécifiques à votre projet.

Vous avez un projet collectif ?

Si vous avez un projet collectif comme un groupement d’habitat, un gîte, des chambres d’hôte, contactez :

  • Pour un projet dans le Rhône, l’association HESPUL au 04 37 47 80 90
  • Pour un projet sur la Métropole de Lyon, l’ALE au 04 37 48 22 42