Actualité

Quand et comment bien aérer votre maison ?

9 mai 2017

Nous passons environ 80% de notre temps dans des lieux fermés, en particulier dans nos logements. La qualité de l’air que l’on y respire influe sur notre santé et notre confort. Elle peut y être moins bonne qu’à l’extérieur. Renouveler l’air est donc essentiel pour vivre dans une maison saine : la ventilation apporte de l’air neuf, évacue les odeurs et les polluants, élimine les excès d’humidité et fournit aux appareils à combustion l’oxygène dont ils ont besoin.

Les différents types de ventilation

La ventilation naturelle est celle que l’on trouve dans les bâtiments anciens et se fait par les défauts d’étanchéité de la maison (bas de portes, menuiseries, cheminée, etc.) ou à l’aide de grilles d’aération basses et hautes. On ne contrôle alors ni la circulation de l’air, ni les déperditions de chaleur.

La mise en place de systèmes de ventilation mécanique contrôlée (VMC) efficaces peut régler ce problème. Ces installations assurent une circulation permanente de l’air dans les logements. Il existe plusieurs modèles, mais toutes possèdent un ventilateur qui extrait l’air.

La VMC simple flux hygrovariable module son débit en fonction de l’humidité intérieure, de façon à limiter les déperditions au strict nécessaire du renouvellement d’air.

La VMC double flux est munie d’un échangeur qui réchauffe l’air entrant grâce à l’air chaud sortant du logement, mais elle est plus chère à l’achat comme en consommation, et demande une installation plus poussée. En climat continental, elle se justifie uniquement avec une très bonne étanchéité.

Les bons réflexes à avoir

Dans les logements neufs, l’étanchéité à l’air élevée permet une réduction des fuites d’air et donc des économies d’énergie. Il faut donc forcément se poser la question de la ventilation et de l’aération du logement. C’est également le cas lors d’une rénovation, en particulier lors de changement de menuiseries et lors d’une isolation des murs ou de la toiture. Dans ces cas, la ventilation naturelle par défaut d’étanchéité ne se fait plus, l’installation d’une VMC est donc nécessaire afin d’éviter d’éventuelles pathologies.

En dehors de la période de chauffe, on peut ouvrir les fenêtres à tout moment. Durant l’été, la ventilation nocturne permet de baisser la température intérieure.

Pendant la période de chauffe, il est conseillé d’ouvrir les fenêtres de 5 à 15 minutes par jour.

Pour que la ventilation fonctionne bien, il ne faut jamais boucher les grilles hautes et basses d’aération, et nettoyer régulièrement les bouches d’extraction, les filtres et les entrées d’air.
Plus d’info...

Pour toute question, contactez nos conseillers au 04 37 48 25 90.

Autres actualités du moment

Rappel sur l’efficacité du chauffage au bois bûches

Le chauffage au bois peut avoir un impact important sur la qualité de l’air. C’est pourquoi il est important de rappeler certaines bonnes pratiques. (...)

[VIDÉO] Deux bénéficiaires de la plateforme de rénovation de la COR témoignent

Découvrez les témoignages d’André et Gérard qui reviennent sur leurs projets de rénovation et comment la Communauté d’agglomération de l’Ouest (...)

1 minute, 1 conseil ! La nouvelle web-série de notre Espace INFO-ÉNERGIE

Pour répondre aux interrogations des citoyens concernant l’énergie et l’habitat, les conseillers de l’Espace Info Énergie Rhône - Métropole de Lyon (...)

Toutes les actus...